Secuencia 3

Un monde à découvrir

Le site « Contenidos Educativos en Francés » met à la disposition des enseignants et des apprenants des ressources didactiques (RECURSOS), sous forme d’histoires (HISTORIAS), d’activités (JUEGOS) et de documents audio (AUDIOS) à utiliser dans les cours de FLE, en milieu scolaire. Ce matériel virtuel ne concurrence pas les matériels traditionnels (manuels, dossiers ad hoc, etc.) que le professeur a prévu pour ses cours, tout au contraire, il se veut un matériel complémentaire pour enrichir l’enseignement-apprentissage de la langue étrangère, à partir de l’introduction d’un support différent. Mises à part les histoires et les activités, l’enseignant tirera profit de la lecture des séquences didactiques suggérées pour l’exploitation du site. Ces séquences proposent un certain agencement des tâches pédagogiques ainsi qu’une ouverture vers d’autres matériels virtuels spécialement sélectionnés. Ainsi des documents divers en support numérique sont susceptibles d’être utilisés dans la classe pour faire avancer l’acquisition de la langue étrangère. Pour ce qui est des documents déclencheurs (HISTORIAS), il s’agit de textes qui peuvent être lus ou entendus (dans certains cas, il existe des documents audio d’accompagnement- AUDIOS) à partir des netbooks. De leur part, les activités (JUEGOS) assument des formes variées (choix multiple, fléchages, exercices à trous, etc.). Certaines instructions reviennent souvent dans le premier écran de chacune des activités, à savoir : AVANT DE CONTINUER, REGARDER LA VIDEO, SUIVANT. Tous les boutons sont actifs même si, parfois, ils ne sont pas utilisables dans une activité donnée.

Introduction

Les voyages permettent de s'évader, de découvrir le monde, de rencontrer des gens, de s'amuser... bref, de faire des expériences de l’altérité et d’ouvrir l’esprit à la diversité. De nos jours, grâce à l’Internet, on a aussi la possibilité de voyager virtuellement et d'avoir accès à des échanges enrichissants qui élargissent les horizons et éveillent la curiosité. En ce sens, la lecture de récits de voyage ou d’expériences de vie de différents personnages francophones va permettre aux apprenants d’élargir leur univers culturel et de transformer le regard qu’ils portent sur leur propre culture. La formulation d’anticipations ou d’hypothèses en relation avec le sens du texte et du paratexte, avant et pendant le processus de lecture, sera la manière d’aborder ces documents. La résolution des difficultés de compréhension pendant la lecture se fera grâce à l’accompagnement de l’enseignant, au travail avec les pairs ou à la consultation de dictionnaires bilingues ou monolingues. On suppose que les apprenants seront capables, à leur tour, d’une part, de raconter ou de concevoir des albums photos de leurs voyages réels ou imaginaires et d’autre part, de choisir des lieux de leurs régions ou de leurs villes à montrer aux autres. L’aspect ludique de l’apprentissage ne sera pas exclu de la démarche menée.

Profil de l’apprenant :

Ces séquences sont destinées aux cycles élémentaire (Básico) ou orienté (Orientado) de l'école secondaire et aux cours d'adultes apprenant le français langue-culture étrangère. L'enseignant fera les adaptations nécessaires selon ses besoins et les caractéristiques spécifiques du groupe classe.

Disciplines :

Français Langue Étrangère - Langue - Géographie - Histoire - Éthique et Citoyenneté - TICE.

Sujets/contenus :

Les voyages (lieux, activités) - La localisation - Le récit au passé - La gastronomie - La biographie de personnages célèbres.

Objectifs :

  • Développer la compétence interculturelle en prenant compte du regard des étrangers sur la culture d’appartenance des apprenants pour comprendre quels facteurs interviennent dans la construction du point de vue
  • S’entraîner à évaluer les éléments qui visent la focalisation de telle ou telle réalité de telle ou telle manière.
  • Découvrir, identifier et décrire des pays, des villes, des personnages de différentes cultures, des habitudes, dans le but d’élargir le propre univers culturel.
  • Faire connaître au monde des personnages importants de notre culture qui ont choisi de vivre en France et des personnages francophones qui ont choisi de vivre dans notre pays, comme un exercice visant la construction des « regards croisés ».
  • Aborder des textes courts de type narratif pour repérer des informations dans le but de raconter et présenter des faits passés et répondre à des questions.
  • Raconter des voyages, des expériences vécues à l’oral ou à l’écrit.
  • Travailler en collaboration pour produire des ressources orales et écrites qui expriment des faits passés et les partager dans des sites du web 2.0 ou sur les ordinateurs de la classe.

Démarche

Cette séquence est composée de quatre parties : carnet de voyage, gastronomie, personnages francophones, voyage par le monde francophone. Les différentes parties ont en commun la découverte de l’autre et de ses habitudes comme une manière de se découvrir soi-même par ses valeurs, ses croyances, ses idéologies. Les étapes qui suivent décrivent l’ensemble des supports proposés qui peuvent être utilisés indépendamment les uns des autres.

1

Première partie : CARNET DE VOYAGE

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet...

À partir de l’histoire CARNET DE VOYAGE, l'enseignant pourra sensibiliser les apprenants au sujet des voyages, parler des différentes régions argentines nommées, constater s’ils les connaissent ou pas. En regardant les images qui accompagnent les textes, ils feront des hypothèses sur le contenu. L’enseignant pourra les aider à partir de certaines questions : Qu’est-ce que c’est ? / Qui écrit ? / Quel pays il/elle a visité ? / Quelles provinces il/elle a visité ? Ce sera aussi l’occasion de situer ces régions : au nord, au sud, au centre, à l’est, etc. et de parler des paysages qu’on y trouve : les montagnes, la mer, la plage, les rivières, les fleuves, les villes, etc. On pourra aussi revoir les moyens de transports et les activités (sportives et culturelles) que l’on fait, en général, dans les différents endroits. A partir de la ressource mentionnée ci-dessus, l'enseignant pourra aussi sensibiliser les apprenants au sujet du voyage. Il peut montrer des images de l’Argentine, des photos d’endroits inconnus, mais aussi des images typiques (l’Obélisque, le Glacier Perito Moreno, les Chutes de l’Iguazú, etc.). Cela permettra de constater que l’image d’un pays, ce n’est pas seulement les clichés touristiques mais qu’il y a aussi d’autres aspects qui font partie du quotidien et qui peuvent passer inaperçus selon la manière dont on visite un pays. En ce sens, chaque élève peut parler des endroits qu’il aime dans sa ville ou village et qui, peut-être, ne sont pas connus de ceux qui visitent la région. Il pourrait dire quels endroits il aimerait montrer à d’autres jeunes.

Deuxième étape : Nous lisons, nous écoutons, nous comprenons...

Avant d’aborder la lecture-compréhensive du document déclencheur CARNET DE VOYAGE, le professeur pourra faire réfléchir les élèves sur leurs croyances par rapport au regard que les autres portent sur notre pays et notre culture. Une première lecture permettra de confirmer ou d’infirmer les hypothèses préalables. Lors de la lecture, on pourra leur dire de chercher dans le texte : Quels paysages et activités attirent l'attention des étrangers ? Quelles sont les spécialités gastronomiques de certaines régions ? Moi même, je connais les lieux dont ils parlent ? Il y aura, sans doute, des apprenants qui ne connaissent pas certaines régions. Ceux qui les connaissent pourront donc partager leurs connaissances et raconter ce qu’ils savent. On travaillera ainsi de manière collaborative dans la découverte du document. On cherchera aussi le vocabulaire inconnu dans des dictionnaires en ligne et on pourra compléter les informations sur les différents endroits à partir des connaissances préalables des apprenants. Ce sera une manière de découvrir ou de redécouvrir les diverses régions de l’Argentine. S’il le faut, le professeur pourra travailler de manière articulée avec le professeur de géographie pour faire découvrir aux élèves les différentes régions, à partir des pistes présentes dans chaque image. Une fois l’activité faite, les élèves travailleront avec le professeur de géographie et présenteront les réponses la classe suivante. On fera ensuite, une série d’activités basées sur la lecture du carnet de voyage, dont la complexité augmentera de manière progressive. Dans la première activité proposée sur DES SOUVENIRS ... DES SOUVENIRS ..., l’apprenant devra, après lecture du carnet de voyage, chercher l’option correcte. La deuxième activité MÉMOIRE DES LIEUX invite à répondre à des questions sur le document. Une fois ces deux activités accomplies, on passera à l’activité QU’EST-CE QU’ILS ONT FAIT ? qui comporte la compréhension de phrases au passé composé, pour finir avec l’activité SOUVENIRS DES VACANCES qui propose de choisir la forme correcte du participe passé. Les apprenants peuvent travailler en groupe et chacun des groupes pourra se charger de l’une des ressources proposées. Une fois qu’ils auront corrigé l’activité faite en petits groupes, on pourra organiser une instance de co-évaluation entre les groupes. Pour revoir la notion du passé composé, en cas de besoin, on pourra proposer aux apprenants d’aller sur les sites suivants: l’un, proposant un travail sur le passé composé; l’autre, présentant des exercices divers. Où on peut trouver l’explication de ce temps du passé ainsi que quelques exercices d’application.

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances...

Pour envisager une activité de compréhension orale, nous proposons de travailler la chanson « La valise » de Dorothée. Il faut remarquer que cette même chanson sera retravaillée sur une autre séquence. Cette chanson est sortie en 1982 mais elle a été récemment reprise en 2006, dans une version tropicale. En suivant ce lien. Sur ce cite, on trouve les paroles de la chanson, des informations sur Dorothée et une proposition d’activité. Avant de faire l’activité présente dans le site, on vous propose une tâche d’avant-écoute afin d’anticiper quelques mots qui apparaîtront dans les paroles de la chanson. L’enseignant devrait se procurer des images concernant les mots suivants : Cachet d’aspirine, Sucre d’orge, Chemises, Jupe grise, Magnétophone à cassette, Trousse à toilette, Cachet. On pourrait après poser ces questions : Quel est l’objet destiné à écouter de la musique qui n’est plus utilisé ? Qu’est-ce que vous utilisez maintenant ? Au delà du travail portant sur le lexique, le visionnement du clip-vidéo a comme objectif de s’amuser tout en écoutant une chanson et de dresser une liste d’objets indispensables lorsqu’on part en voyage. On pourra travailler sur les différences entre groupes d'âges, les différents types de voyage (de fin des études, mission humanitaire, séjour linguistique... ). On pourrait réfléchir à la façon de se préparer avant le départ, à ce que on doit connaître à l'avance de la destination choisie, aux objets typiques de la culture que l'on pourrait emporter et à ceux qu’il ne serait pas convenable de prendre et pourquoi. Ce serait aussi l’occasion de poser des questions aux apprenants à propos des endroits qu’ils visiteraient s’ils en avaient la possibilité et de réfléchir ensemble sur l’empreinte des stéréotypes et des clichés dans les choix qu’on fait. Il s’agit d’explorer dans quelle mesure nos choix sont conditionnés par des représentations figées, de provenance diverse. Une activité de production possible serait de publier collectivement sur la toile les chansons crées par les apprenants. On peut voir un exemple de cette activité dans ce site . Ces applications permettent aussi de faire une correction collaborative en classe. À partir du carnet de voyage et de la chanson « La valise », l'enseignant guidera la réflexion portant sur les formes nécessaires à la rédaction d'un texte narratif pour après, proposer un exercice à trous sur un voyage sur ce site, ou des jeux en cliquant ici. Une autre activité de production possible serait la création d’une visite virtuelle. Pour mettre en pratique cette visite virtuelle, l’enseignant présentera d’abord à la classe l’émission de la télévision française France 5 « J’irai dormir chez vous » d’Antoine de Maximy pour faire découvrir les extraits des périples réalisés par ce routard autour du monde; tout en sachant que tous ces périples ont toujours le même but : dormir chez l’habitant afin de mieux connaître son mode de vie et les coutumes du lieu. L’enseignant pourra faire réfléchir sur la richesse culturelle de cette émission qui montre un éventail de manifestations culturelles propres des habitants des pays visités. Puis, il proposera aux apprenants d’aller sur ce site pour découvrir les pays visités. Alors, l’enseignant demandera aux apprenants de constituer des groupes et de choisir 3 ou 4 pays proposés sur la carte interactive et de visionner, tout de suite après, les vidéos des pays sélectionnés. Lors du visionnage, les apprenants pourront prendre notes des actions réalisées par Antoine, en s’aidant des épigraphes en français. Par exemple : « Il est arrivé chez une famille. Il a salué. Il a parlé en espagnol. Il a demandé un lit pour dormir, etc. » Le but de cette activité sera d’élaborer un carnet de voyage à partir des vécus de ce personnage en organisant les parties des récits et en rédigeant de courts textes; l’enseignant pourra intervenir dans ce processus à la demande des apprenants pour donner son avis et/ou améliorer leurs productions. On pourrait faire référence aux aspects interculturels, par exemple, les différences culturelles, le choc culturel remarqué, etc. Finalement, l’enseignant proposera d’enregistrer à l’oral les textes créés sur le site (Woices , une application gratuite qui permet l’écoute et le partage des enregistrements audio géolocalisés grâce à Google Maps) ou avec Audacity. Une autre possibilité, ce serait de créer avec Movie maker un clip-vidéo sur la ville des apprenants « à la manière d’Antoine » pour élaborer un carnet de voyage numérique. Les productions pourront être partagées sur les réseaux sociaux ou publiées sur le blog de la classe.

Quatrième étape : Nous produisons nos ressources à partager

Différentes activités peuvent être proposées pour prolonger les thèmes étudiés.

  • Faire le blog de la classe à partir de ces outils pour présenter les lieux préférés de chacun et inviter les étudiants d’autres classes à y participer. On pourra inclure des vidéos, des clips-audio, des photos, des textes pour promouvoir la région des apprenants, la présenter avec Calaméo et la partager sur le blog. L’enseignant pourra guider la tâche en demandant aux apprenants de revenir aux textes du Carnet de Voyage pour les prendre comme modèle à suivre, ce qui permettra de repérer les étapes du voyage et l’organisation des données à présenter.
  • Raconter une histoire de voyage en se servant de ce site. Ce n’est pas nécessaire de présenter un grand voyage, un voyage dans un village voisin peut faire l’affaire, mais si on a des apprenants qui n’ont jamais voyagé, ils pourront chercher sur l’internet un lieu qu’ils voudraient connaître et imaginer la visite. En ce sens , ce site peut leur permettre de visiter de manière virtuelle le lieu choisi. A ce sujet, il serait convenable d'être particulièrement attentif au fait que dans chaque groupe-classe il y aura des élèves qui ont fait des voyages et d’autres qui ne sont jamais sortis de leurs villes; ceci ne pourra jamais être considéré comme un handicap.
  • Envoyer des messages vidéo pour raconter un voyage ou présenter un personnage qu’on a connu, avec l’application suivante.
  • Enregistrer des messages audio géolocalisés en se servant de Woices pour présenter des « promenades » auditives, cette application gratuite est proposée en 4 langues : anglais, français, espagnol et catalan.
2

Deuxième partie : La gastronomie

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet...

Dans la ressource CARNET DE VOYAGE, les textes mettent en scène des voyageurs qui ont goûté des empanadas à Tucumán. Si les apprenants ont vu la vidéo, l’enseignant pourra leur demander s’ils se rappellent de ce que les touristes ont mangé pendant leur voyage. Par contre, s’ils ne l’ont pas vue, on peut introduire le sujet en discutant sur ce que les étrangers aiment déguster lorsqu’ils viennent en Argentine. Dans un premier temps, les apprenants peuvent faire des hypothèses ou donner des options d’après leurs connaissances et dans un deuxième temps, on pourra regarder la vidéo. L’enseignant pourra parler avec les apprenants de cette spécialité gastronomique qui se présente sous différentes formes selon la région de notre pays considérée : Il existe un seul type d’empanadas ? Quels types d’empanadas ils connaissent ? Quelles sont les différences entre les différents types ? Existe-t-il une empanada qui représente vraiment l’Argentine ? Il est important de travailler les notions de diversité et d’hétérogénéité à partir de ces distinctions entre les empanadas de Tucumán, de Salta, de Santiago del Estero... ce sera un premier pas pour déconstruire la notion de la culture « unique » et de l’existence de « la » culture argentine, « la » culture française... On sait bien que ces visions totalisantes et homogénéisantes des cultures n’ont pas de corrélats dans la réalité mais qu’au niveau des idées toutes faites, elles exigent un travail de conceptualisation rigoureux, guidé par l’enseignant. On propose l’activité PLAT DU JOUR : EMPANADAS !, où on doit mettre dans l’ordre les étapes d’une recette d’empanadas. Pour connaître le processus de préparation d’une recette d’empanadas nous suggérons de regarder le clip-vidéo suivant. Après le visionnage, la classe pourra comparer la préparation des empanadas chez eux ou chez les gens de leur connaissance. L’enseignant peut inviter les apprenants à réfléchir sur les pistes qui les ont aidés à organiser correctement les étapes.

Deuxième étape : Nous lisons, nous comprenons...

Tout d’abord, l’enseignant pourra demander aux apprenants quels sont les plats typiques argentins et français qu’ils connaissent et inviter aussi des apprenants d’autres régions ou pays à parler de leurs repas typiques. On peut aussi proposer de faire un travail collaboratif : concevoir des posters numériques pour partager des informations sur le sujet ou bien montrer la recette d’un plat typique qu’ils voudraient faire connaître à d’autres étudiants. Les apprenants pourront visiter ces sites qui présentent les spécialités régionales argentines, françaises ou d’autres pays du monde en français, par exemple : Saveurs du monde Vivre à Buenos Aires:   et Marmiton pour choisir différents repas et présenter oralement aux copains au moins 3 repas représentatifs des différents continents. Une autre activité intéressante est celle du site suivant . Pour la compréhension du lexique, les élèves pourront aller sur ce site. Pour faire une activité ludique, on propose de suivre ce lien. Pour jouer avec les aliments, l’enseignant pourra choisir un ou deux activités selon le niveau de langue des apprenants. Le site suggéré est celui-ci. On peut aussi proposer un quiz gastronomique en suivant ce lien. On peut demander aux apprenants de visiter différents sites pour faire une mise en commun sous forme d'un poster à l'aide de wallwisher ou glogster.

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances

Lire des recettes de cuisine pourrait être une occasion idéale pour introduire la notion de texte injonctif comme le propose le site suivant : le site suivant. Puis, l’enseignant pourra systématiser les apprentissages à partir d’un travail d’écriture d’une recette et des exercices. Finalement, l’enseignant pourra guider la création de recettes simples en présentant les ingrédients, accompagnés d’images et les différentes étapes de la préparation. A partir de cette activité, on pourrait élaborer un Power Point.

Quatrième étape : Nous produisons nos ressources à partager

  • Présenter d’autres spécialités argentines pour un public francophone, on peut les poster sur le forum du site de ce site.
  • Chercher sur le même site quelles sont les spécialités des différentes régions françaises ou d’autres pays francophones et faire une carte gastronomique des pays francophones. Ce serait l'occasion de présenter la France d'Outre Mer avec ses DOM-COM ou DROM-COM (départements et régions d'outre-mer - collectivités d'outre-mer).
  • Construire, en groupe, un poster avec les spécialités d’une région, leurs repas préférés, etc., en s’inspirant du glog suivant. Les groupes pourront proposer des productions orales.
  • Créer, avec Calaméo, un livre de cuisine avec des recettes argentines et/ou françaises.
  • Faire un travail collaboratif en présentant des repas ou des recettes apparus dans des nuages de mots à partir de ce lien ou de ce site.
3

Troisième partie : LES PERSONNAGES FRANCOPHONES

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet

Pour introduire le sujet, on peut commencer un débat sur ce qui fait qu’une personne devienne un « personnage » reconnu dans la société. On peut aussi se demander s’il existe des raisons universelles à ce phénomène ou si cela dépend de chaque culture. Après le débat, l’enseignant pourra demander aux apprenants s’ils connaissent des personnes argentines qui ont choisi de vivre dans un autre pays et d’évoquer les raisons pour lesquelles elles ont fait ce choix (travail, mariage, études, religion, politique, etc.) et vice-versa, c’est-à-dire, s’ils connaissent des étrangers qui ont décidé de vivre en Argentine et les raisons de ce déménagement. Les élèves pourront faire de courtes présentations de ces personnes oralement. Ils seront ainsi sensibilisés pour travailler sur la vidéo PERSONNAGES FRANCAIS ET ARGENTINS qui présente Bérénice Béjo, Luis Leloir, Antoine de Saint-Exupéry, Réné Goscinny, Florent Pagny, Astor Piazzola, David Trézéguet. Une fois qu’on aura vu la vidéo, on pourra revenir au sujet de l’immigration et travailler sur les raisons par lesquelles ces personnages célèbres ont décidé de vivre dans un autre pays.

Deuxième étape : Nous lisons, nous écoutons, nous comprenons...

Le poster comporte des vidéos, des textes, des clips-audio sur différents personnages. On demandera aux apprenants de les regarder et de faire une présentation résumée de chaque personne, on pourrait aussi proposer un tableau à remplir ou des questions à poser. On pourra revoir la formation du passé composé, si nécessaire, à l’aide du site suivant. Pour jouer aux cartes avec le passé composé suivez ce lien. Il faut choisir une carte, cliquer sur le numéro et lancer le dé pour savoir à quelle personne on doit conjuguer le verbe proposé dans la carte. On peut aussi demander aux apprenants d’imaginer quelles questions ils aimeraient poser à ces personnages. Ils pourraient écrire ces questions sur un seul document de Google. Doc et les classer (information personnelle, son passé, son avenir, etc. ). Ensuite, un élève pourrait jouer le rôle du personnage célèbre et répondre à ces questions, puis, un autre élève représentera un autre personnage et ainsi de suite... Les interviews pourront être enregistrés avec Audacity ou avec un autre logiciel sur les netbooks.

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances

On fera l’activité proposée par le l’activité VIES ENTRE LA FRANCE ET L'ARGENTINE pour faire découvrir les personnages; cette activité comportera la compréhension des phrases au passé composé qu’il faudra associer aux différents personnages. Dans le même sens, on continuera avec une autre activité, SAVAIS-TU QUE ... ?, où il faut dire si certaines affirmations sont vraies ou fausses. Finalement, on proposera de faire un memotest pour associer chaque personnage à une idée ou à une activité sur QUI EST QUI ?. On peut aussi conseiller des sites sur les différentes personnalités, en cas de besoin ou comme complément des informations données sur ceux-ci, par exemple

Les apprenants pourront ensuite créer un jeu de mots croisés à l’aide de Hotpotatoes ou EclipseCrossword ou d’un autre logiciel. Dans les définitions, ils devront donner des pistes et les joueurs découvriront les noms des personnages.

Quatrième étape : Nous produisons nos ressources à partager.

Comme activité de production, on proposera aux apprenants de présenter un personnage qui a décidé de vivre à l’étranger. Ils pourront faire un poster en ligne, travailler avec un une photo-récit ou faire une vidéo. Ils devront inclure dans leurs productions des documents écrits, oraux et audiovisuels. On pourrait encore proposer l’élaboration de devinettes sur un personnage connu ou la rédaction d’un récit de vie d’un/e immigrant/e (en provenance d’un pays étranger ou d’une région de notre pays). Cette dernière proposition met en valeur les histoires personnelles des individus qui ont, la plupart des fois, une portée exemplaire. Les élèves pourraient partager leurs productions au moyen d’une présentation de Power Point, d’un poster virtuel ou de toute autre ressource au choix.

4

Quatrième partie. Voyage par le monde francophone

Le français est parlé dans 43 pays dans le monde; dans 33 de ces pays, il a le statut de langue officielle. Cela veut dire que si l’on voyage dans le monde, on a beaucoup de chances de rencontrer des gens qui parlent cette langue. Pendant un séjour à l’étranger, si on connaît la langue locale, on a beaucoup plus de possibilités de connaître et de s’initier à la compréhension des cultures du pays visité. Un voyage virtuel par une partie du monde francophone va nous montrer différents pays qui ont un point commun : la langue française.

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet

En prenant comme déclencheur la video VOYAGE AU MONDE FRANCOPHONE, on va sensibiliser les apprenants au sujet de la présence de la langue française dans le monde et de l’importance des cultures des pays francophones. Cette ressource montre différents lieux du monde francophone, parcourus par différents personnages qui racontent leurs aventures (oralement et par écrit). On y parle du climat, on donne des conseils pour le voyage, on parle des habitudes des habitants.

Deuxième étape : Nous lisons, nous comprenons

Pour cette étape, on propose deux ressources :

  • QUEL EST CE LIEU pour associer des images aux différents endroits ou activités.
  • OU SONT-ILS pour identifier les caractéristiques de chaque lieu.

On peut encore proposer de remettre dans l’ordre un texte qui présente une visite de la ville de Lyon. Pour ce faire, visitez le site suivant..

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances

En groupes, faire un projet de voyage. Pour choisir le lieu, les équipes peuvent faire deux ou trois propositions et s’informer à travers un travail coopératif/collaboratif de recherche d’information sur des sites officiels des villes ou des régions sélectionnées (localisation, climat, prix, lieux à visiter, activités possibles, hébergement, moyens de transport). Une fois le lieu choisi, proposer un itinéraire, parler du climat, des visites envisagées, partager des textes, des photos au moyen d’un diaporama et éventuellement, d’un poster sur le blog de la classe.

Ressources

Dictionnaires numériques en ligne / Ressources de bureautique (Word, Powerpoint, Paint) / Audacity / Movie maker / Glogster / Calaméo / Wallwisher / YouTube / Google maps / Hotpotatoes / EclipseCrossword/ Woices / Movie maker.