Secuencia 4

Un avenir à construire ensemble

Le site « Contenidos Educativos en Francés » met à la disposition des enseignants et des apprenants des ressources didactiques (RECURSOS), sous forme d’histoires (HISTORIAS), d’activités (JUEGOS) et de documents audio (AUDIOS) à utiliser dans les cours de FLE, en milieu scolaire. Ce matériel virtuel ne concurrence pas les matériels traditionnels (manuels, dossiers ad hoc, etc.) que le professeur a prévu pour ses cours, tout au contraire, il se veut un matériel complémentaire pour enrichir l’enseignement-apprentissage de la langue étrangère, à partir de l’introduction d’un support différent. Mises à part les histoires et les activités, l’enseignant tirera profit de la lecture des séquences didactiques suggérées pour l’exploitation du site. Ces séquences proposent un certain agencement des tâches pédagogiques ainsi qu’une ouverture vers d’autres matériels virtuels spécialement sélectionnés. Ainsi des documents divers en support numérique sont susceptibles d’être utilisés dans la classe pour faire avancer l’acquisition de la langue étrangère. Pour ce qui est des documents déclencheurs (HISTORIAS), il s’agit de textes qui peuvent être lus ou entendus (dans certains cas, il existe des documents audio d’accompagnement- AUDIOS) à partir des netbooks. De leur part, les activités (JUEGOS) assument des formes variées (choix multiple, fléchages, exercices à trous, etc.). Certaines instructions reviennent souvent dans le premier écran de chacune des activités, à savoir : AVANT DE CONTINUER, REGARDER LA VIDEO, SUIVANT. Tous les boutons sont actifs même si, parfois, ils ne sont pas utilisables dans une activité donnée.

Introduction

L'éducation doit être un moyen de donner aux jeunes la possibilité de devenir des participants actifs de la transformation des sociétés dans lesquelles ils vivent. Il faut pour cela que l'apprentissage porte aussi sur les valeurs, les attitudes et les comportements qui permettent aux individus d'apprendre à vivre ensemble dans un monde divers et pluriel (UNESCO, 2011). Former les jeunes à l’exercice de la citoyenneté active, responsable et solidaire demande de la part des adultes de leur faire confiance, de leur donner la parole, de les écouter, de les reconnaître et de les valoriser. Dans ce contexte de construction, les liens entre les jeunes prennent tout leur sens dans un climat de partage. C’est à travers les loisirs, les activités extrascolaires, celles dites « citoyennes » et autres, que les jeunes trouvent un espace de socialisation : aux plus connues comme le sport, les mouvements de jeunesse, les jeux vidéo, la télévision, les habitudes musicales et vestimentaires s’ajoutent les activités de protection de l’environnement, de bénévolat, d’engagement dans des conseils communaux ou scolaires. Dans cette séquence, nous proposons un travail de sensibilisation aux activités en équipe par le biais de projets, d’activités sportives, de manifestations culturelles telles que les mœurs vestimentaires. Toutes ces activités cherchent à mettre l’accent sur l’importance de l’intégration des jeunes dans des contextes où la diversité et l’altérité sont fortement présentes.

Sujets / contenus :

Projets pour l’avenir - Sport et Santé - Actions communautaires - Loisirs et habitudes des jeunes - Les vêtements.

Disciplines :

Français langue étrangère - Langue - Psychologie - Éthique et Citoyenneté - Sport - Sciences naturelles (Santé).

Profil de l’apprenant

Ces séquences sont destinées à l’apprentissage du français au cycle élémentaire (Básico) ou orienté (Orientado) de l'école secondaire et dans des cours d'adultes. L'enseignant fera les adaptations nécessaires selon ses besoins et les caractéristiques spécifiques du groupe classe.

Objectifs

  • Analyser des textes écrits et oraux construits sur différentes séquences temporelles afin de formuler un projet pour l’avenir concernant les modes de vie personnelle et communautaire des jeunes.
  • Apprécier la valeur des habitudes des jeunes en matière d'alimentation, d'activité physique et de l’entraide socio-communautaire et prendre des décisions à ce propos.
  • Connaître des formes de participation dans des projets coopératifs afin de susciter l’exercice d’une citoyenneté responsable.
  • Réfléchir à la tenue vestimentaire en tant que manifestation culturelle des jeunes.
  • Apprécier les avantages de travailler en équipe.
  • Favoriser le travail en autonomie avec le soutien de l’enseignant pour construire des ressources sur le web social ou à partir des logiciels disponibles en classe, afin d’incorporer les contenus acquis.

Démarche

Cette séquence autour de la thématique des habitudes et des goûts des jeunes comporte deux parties : les projets et les vêtements. Le texte qui suit décrit l’ensemble des supports proposés, qui peuvent être utilisés indépendamment les uns des autres.

1

Première partie : Les projets des jeunes

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet ...

L’école occupe une place très importante dans la vie des jeunes puisqu’elle les prépare à la vie culturelle, civique et professionnelle. C’est dans le contexte scolaire que les jeunes apprennent à mettre en commun leurs rêves et leurs projets dont certains pourront, plus tard, être élargis à la communauté. Pour introduire l’idée de projets communs, l’enseignant pourra proposer aux étudiants une discussion sur les formes de participation communautaire des jeunes, demander s’ils sont engagés autour d’une cause sociale, quelles sont les activités possibles de réaliser en groupe afin de contribuer à améliorer la qualité de vie personnelle et communautaire. Après la discussion, l’enseignant proposera aux élèves de dresser une liste de possibles projets à mener dans leur communauté, avec la participation des jeunes (actions éducatives, sociales, de santé... ) : les élèves proposeront les projets (Exemple : informer sur... ) et les actions à faire (faire des visites..., rédiger des dépliants... ). Ensuite, on suggère d’écouter le document JEUNES EN ACTION et de demander de faire des anticipations sur le texte écouté, en commençant par le titre : Quel sera le thème traité dans le programme ? De quoi va-t-on parler ? Quel pourrait être l’intérêt de traiter un tel thème à la radio ? ... Une fois ces anticipations faites, on écoutera à nouveau le texte et on formulera des questions plus précises : Quel est le sujet du bulletin radio ? Qui parle ? Quel est le but de cette émission ? De quoi parlent les différents jeunes ? Quelles sont les actions entreprises par ces associations de jeunes ? Sur quels objectifs travaillent-elles ? Comment ces jeunes s’organisent-ils pour mettre en œuvre leurs projets ? Il faut remarquer que les projets de ces associations sont centrés sur la valeur des sports et de la santé chez les jeunes issus de zones défavorisées; la construction coopérative d’habitats écologiques et l’aide aux enfants handicapés. L’enseignant pourra aussi demander aux apprenants s’ils connaissent des projets socio-communautaires entrepris par des associations civiles et/ou par d’autres organismes de leurs villes, provinces ou pays. S’ils ne connaissent pas d’initiatives de ce type, l’enseignant leur proposera de chercher des informations sur des projets mis en place dans leur ville ou leur province. Quelque soit le résultat de l’enquête, les élèves devront présenter l’un des projets identifiés à la classe, sous forme d’une présentation Power Point ou Prezi. Celle-ci devra inclure le nom du projet, l’objectif, les intervenants, les activités développées, la localisation du projet, les personnes à contacter au cas où quelqu’un voudrait rejoindre l’association ainsi que d’autres informationsutiles.

Seconde étape : Nous écoutons, nous lisons, nous comprenons...

Afin d’assurer la compréhension des textes oraux, l’enseignant proposera de réécouter JEUNES EN ACTION et d’effectuer ensuite l’activité de la ressource DE QUEL PROJECT S'AGIT-IL, où les apprenants devront associer chaque texte écouté aux phrases proposées. Puis, il proposera de travailler sur UN PROJECT , PAS A PAS en ciblant la compréhension du projet présenté par les membres de l’association « Les enfants soleil ». Etant donné que les apprenants doivent organiser chronologiquement les actions nécessaires pour la mise en place du projet commenté, il est indispensable qu’ils soient sensibilisés aux marqueurs temporels. Enfin, il est conseillé de faire l’activité JEUNES EN ACTION et de repérer les sept actions que les associations vont entreprendre pour mettre en œuvre leurs projets.

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances

A ce stade du travail, l’enseignant pourrait proposer une discussion sur les activités socio-communautaires qu’il faudrait envisager dans la communauté d’appartenance, voire à l’école : des actions concernant la santé et la nutrition, la préparation de l’établissement scolaire pour l’accueil de personnes handicapées, le sport collaboratif et non concurrentiel afin d’éviter la violence; les campagnes pour entretenir la propreté à l’école ou pour recycler des matériaux. Les apprenants pourront consulter ce site où ils trouveront différents projets communautaires qui serviront de modèle au projet de la classe. Ensuite, l’enseignant pourrait inviter les élèves à formuler un projet pour le contexte scolaire. Finalement, les étudiants devront choisir une ressource au moyen de laquelle ils prépareront et présenteront leurs projets à la classe (poster, invitations par courrier électronique, lettre de demande ou d’autorisation). Dans un moment ultérieur et afin de travailler sur les contenus linguistiques de cette séquence, on pourrait aller sur ce site ou encore pour apprendre en jouant on pourrait suivre ce lien et pour réviser. Si l’on veut réviser, on visitera avec profit ce site. Le sport est un vecteur de socialisation par les modalités de son enseignement collectif : les terrains de sport, comme les salles de classe, sont des endroits propices au rapprochement des jeunes, en provenance de différents milieux et porteurs de sensibilités diverses. Pour jouer sans quitter la salle de classe, nous conseillons de faire jouer en ligne au « T Sport : l'esprit d'équipe » Il s’agit d’un jeu intéressant du web TV éducatif de France Télévision qui sensibilise les jeunes à la pratique du sport, au fair play, à l’esprit d’équipe et de solidarité. Le jeu consiste à suivre une histoire, que les élèves liront avec le guide de l’enseignant. Pour gagner, le joueur devra remporter des trophées pédagogiques et marquer des points pendant les matches. Les jeunes apprécieront notamment les activités en ligne par l’aventure et la nouveauté que les jeux proposent. Dans le domaine de la santé, l’enseignant pourra travailler les documents visuels proposés par l’Agence de la santé publique du Canada. On demandera aux apprenants d'examiner les images de l'affiche « Mangez bien et soyez actif chaque jour » et de répondre à l’oral : Quel message sur l’alimentation saine ou l'activité physique est illustré par cette image ? Ils pourront expliquer ce que ressentent les personnes représentées sur les images dans le cadre d'un remue-méninge. Par exemple : elles sont heureuses, en bonne santé, contentes d'être avec des amis, pleines d'énergie, etc. Puis, dresser une liste des avantages de bien manger et d'être physiquement actif. Pour recevoir des conseils santé et trouver des renseignements qui aideront à faire de l’activité physique un mode de vie sain, consultez sur ce site. Par ailleurs et pour sensibiliser à la question du handicap, nous conseillons de discuter sur deux thématiques : l'intégration et l'accessibilité. Pour ce faire, on pourra visionner deux épisodes de « Vinz et Lou » du web TV éducative de France Télévision. Là, l’enseignant demandera aux apprenants de répondre à des questions générales du genre : Quels sont les bonnes et les mauvaises actions des personnages ? En plus, il serait important d’induire la réflexion des élèves sur leur propre rapport à ce qu’ils viennent de voir, a partir des questions du type; Quelles seraient vos attitudes face à une situation pareille ? Comment agirez-vous ? Comment pourriez-vous aider les personnes si vous vous trouviez dans ces situations-là ? Pour visionner l’épisode 1 de “Vinz et Lou”, suivez ce lien; pour l’épisode 2 cliquez ici. Il est conseillé de demander aux apprenants de prendre des notes lorsqu’ils naviguent sur les sites et de noter les adresses URL pour pouvoir y revenir au moment de concevoir leurs projets.

Quatrième étape : Nous produisons nos ressources à partager

  • Rédiger collectivement un décalogue sur ce site pour décrire les bons principes qui devrait guider un bon projet solidaire. Puis, enregistrer un clip-vidéo pour montrer ces bonnes actions dans le contexte scolaire. Écrire des épigraphes sur chaque action.
  • Créer une bande dessinée à partir de ce lien pour mettre en texte et images les projets futurs du groupe.
  • Rédiger des invitations en visitant ce site afin de persuader des copains de participer à des projets futurs.
2

Deuxième partie : LE CAHIER TENDANCES

Première étape : Nous entrons dans le vif du sujet...

La mode tient une grande place dans la vie de tous les jours. Bien des gens pensent que l'image que nous renvoyons aux autres passe, avant tout, ar le style des vêtements portés, tandis que d’autres soutiennent que la tenue n’est pas fondamentale dans la construction de l’image de soi-même. Mais, parler de mode et de vêtements c’est aussi parler de traits culturels d’une communauté. Pour commencer, l’enseignant pourrait écrire le mot « MODE » au tableau et demander aux apprenants ce que ce mot représente pour eux. À partir des réponses, il faudrait développer une réflexion sur les vêtements et la culture. En effet, tout le monde tient compte, plus ou moins consciemment, de la façon de s'habiller des autres. En règle générale, le style vestimentaire d'une personne peut donner une première idée de sa personnalité, de son comportement affectif et social, voire professionnel. De plus en plus, on observe chez les jeunes, des regroupements basés sur le partage d’un centre d’intérêt, d’un état d’esprit, d’une passion ou... d’un style vestimentaire. Ce phénomène de groupe est aussi appelé par les sociologues « le phénomène tribal » . Une recherche pourrait être menée sur cette question à partir de cette page. On y trouvera des pistes pour identifier les différents groupes de jeunes selon les vêtements qu’ils portent. Les apprenants, organisés en groupe, pourront repérer les caractéristiques les plus saillantes de chaque « tribu » . Puis, ils pourraient lancer une enquête auprès de leurs parents, familles, enseignants et autres adultes pour savoir quelles étaient les modes vestimentaires d’antan. L’enseignant pourrait ensuite animer une discussion sur les caractéristiques vestimentaires et la mode comme phénomène culturel. Pour reprendre le sujet des styles vestimentaires des jeunes et de la portée sociale de la mode, l’enseignant pourra utiliser comme déclencheur la vidéo CAHIER DE TENDANCES en partant des questions générales sur les manières de s’habiller des jeunes. Est-ce qu’il existe des jeunes dans la classe qui appartiennent à un groupe du type « tribal » ? Si oui, qu’est-ce qui les caractérise du point de vue vestimentaire ? Si non, quelles sont les « tribus » que vous connaissez ? Comment ces « tribus » s’habillent ? Qu’est-ce que les vêtements représentent pour chaque « tribu » ? En laissant de côté les « tribus », la mode est-elle importante pour les jeunes ? De quoi dépend un style vestimentaire ? Quels styles vestimentaires connaissez-vous ? Il y a, selon vous, un style vestimentaire « proprement argentin » pour les jeunes ? Et un style « proprement français » ? Après la collecte des réponses, on pourra visionner la vidéo et demander si ce qu’ils viennent de voir suggère un style vestimentaire et s’ils adhèrent à ce style ou non et pourquoi. En plus, on pourrait demander quels vêtements du style présenté ils porteraient et pourquoi. On pourrait également poser des questions sur les idéaux de beauté et les principes vestimentaires d’autrefois (les couleurs, les signes distinctifs, les formes, les styles). Dans tous les cas, il s’agit de mettre en évidence la diversité dans le temps et dans l’espace et de montrer comment les gens répondent différemment à un besoin de type primaire (s’habiller, se couvrir), selon la période historique, l’endroit du monde où l’on est (l’Orient, l’Occident, le Pôle, l’Equateur... ), la religion que l’on professe, les principes auxquels on adhère, etc. Ce clip-vidéo devrait servir de guide/modèle pour la production d’un catalogue, tel que proposé dans l’étape 4. Par conséquent, il est conseillé de le faire visionner autant que nécessaire.

Seconde étape : Nous lisons, nous regardons, nous comprenons

L’enseignant pourra faire visionner le clip encore une fois et demander ensuite de résoudre l’activité de compréhension proposée sur SI NOUS PARLONS DE MODE .... Le memotest proposé dans QU'EST-CE QUE C'EST ? demande aux apprenants de tester leur mémoire visuelle. Afin d’approfondir la compréhension du vocabulaire concernant la mode vestimentaire des jeunes, on recommande de faire l’activité présentée sur ce site l’apprenant devra chercher sur un texte les différents vêtements mentionnés par les jeunes. Même si la vérification est automatique, on pourrait faire lire à haute voix les textes et mettre en commun les trouvailles. Il faudrait rappeler aux apprenants qu’il est toujours nécessaire de revenir sur leurs propres notes pour enrichir avec plus d’information le projet qu’ils sont en train de créer. Une autre possibilité pour travailler la compréhension de ce sujet est de partir de l’écoute de la chanson « La valise » par Dorothée et de résoudre ensuite, l’activité proposée ici. Avant l’activité de compréhension orale, on peut commencer par un travail d’anticipation de quelques mots du lexique. On pourrait, par exemple, faire associer les images avec les objets et les vêtements qu’on emmène lorsqu’on part en voyage. On peut aussi faire identifier les objets qui sont présents dans la chanson et qui ne sont plus utilisés de nos jours et faire réfléchir sur les objets qui sont chers à chaque membre de la classe, indépendamment de la mode. Comme activité de production finale, voir l’activité suggérée dans la quatrième étape, « Nous produisons nos ressources à partager ». Finalement, les apprenants pourraient publier collectivement sur cette page leurs propres paroles de chansons suivant le modèle de Dorothée. Voir des exemples de production en suivant ce lien . Ces applications permettent aussi de faire une correction collaborative en classe.

Troisième étape : Nous construisons nos connaissances

Pour systématiser les connaissances, nous conseillons de cliquer ici et de suivre les activités d’observation (1, 2, 3), de pratique et d'évaluation. Il y a la possibilité de consulter la règle, si nécessaire, et un dictionnaire est à la disposition des apprenants. Une autre activité possible ce serait de visionner le clip suivant et ou d’aller sur ce site, ou bien, de feuilleter les pages de La Redoute ou de Vert Baudet . On pourrait demander aux apprenants de choisir les vêtements qu’ils préfèrent et ceux qu’ils détestent. Ensuite, faire une mise en commun des choix. Ils peuvent aussi créer un catalogue des vêtements les plus portés par les jeunes (voir ici), et le publier après, sur le blog de la classe. Pour le niveau avancé, nous recommandons le clip-vidéo sur la vie d’une jeune styliste qui fait craquer les stars de Hollywood. Sur se cite on trouvera la présentation de la jeune fille. Une activité possible, ce serait de visionner le clip et de repérer les étapes dans la vie de cette styliste : ses débuts, ses activités actuelles, ses projets d’avenir... Des questions-guide peuvent accompagner le visionnage : Comment elle a commencé à faire ses dessins ? Quels sont ses projets en cours ? Quels sont ses projets d’avenir ? etc. Une fois l’exploitation du document terminée, on pourrait demander aux élèves s’ils ont des projets de travail et/ou d’étude pour l’avenir. L’enseignant proposera des questions pour initier le débat : Qu’est-ce que je veux devenir ? Quel travail j’aimerais avoir ? Qu’est-ce que je voudrais apprendre ? Qu’est-ce que je voudrais faire ? ... Chaque élève répondra aux questions et élaborera « son projet » de travail et/ou d’étude pour l’avenir dans un court texte qu’il pourra publier dans le blog de la classe.

Quatrième étape : Nous produisons nos ressources à partager

  • Créer un album-photo de la classe où les apprenants puissent présenter leurs goûts vestimentaires. Décrire les images au moyen d’épigraphes. Ensuite, le publier ici
  • Élaborer en diaporama un « cahier de tendances » avec trois items : « Ça arrive » (les tendances pour la nouvelle saison); « Ça cartonne » (ce qui est à la mode); « Ça revient » (le rétro) et penser aux tendances pour la saison 2025.

Ressources

Dictionnaires numériques en ligne / Ressources de bureautique (Word, Powerpoint, Paint) / Movie maker / Glogster / Calaméo / YouTube / Linoit.